« En vidéo surveillance, IP67 n’est pas un indice de protection de crème solaire »

Publié le 17 Déc 2017

Que d’acronymes et d’abréviations en Vidéo surveillance depuis ces dernières années. On connaissait l’IP (Internet Protocole) la partie ajoutée à TCP qui permet aux trames Ethernet d’aller sur l’Internet… et paf .. voici un autre IP, appelé « Indice de Protection ». Sauf que lui indique par son premier chiffre, une résistance aux projections de corps solides (poussières, sable) et avec le second, une résistance à la pénétration de liquides avec plus ou moins de force. IP66 indique que la caméra résistera à la poussière et à de petites pluies, mais il sera hors de question de la mettre dans un climat chaud et très humide avec de grosses pluies tropicales.

Peut-on choisir du IP66 en région parisienne ?, probablement, mais ce sera très risqué en région PACA ou dans les Dom Tom.  ou à la montagne, et à fortiori en bord de mer avec la corrosion engendrée par le sel marin: IP67 qui support l’immersion temporaire lors de très grosses tempêtes sera plus adapté. L’indice NEMA4X qui nous vient des Etats Unis, ajoute la notion de résistance au Gel et à l’Acidité, indispensable en bord de mer (Sel), à la montagne (Gel)   mais aussi en sites Industriels, à Risques de  type SEVESO ou naturellement fortement pollués (Acidité).

Peut-on considérer que compte tenu de la pollution dans nos villes, il serait préférable de mettre du Nema4X partout ? Probablement, oui. Un petit surcoût de démarrage évitera souvent de gros coûts non planifiés et hors garantie constructeur, par la suite.

Notons hélas , que certain sites de Vidéo protection français situés en climat tropical ou équatorial sont équipés de matériels standards IP66… dont la durée de vie sera de fait très réduite, les joints et les presse étoupe d’étanchéité prenant l’eau assez vite quand ils sont trop basiques…

 

« Le diable est donc bien dans les détails, là encore ….!  »

« Souriez vous êtes filmés »: les petites chroniques de la « Vidéo surveillance en s’amusant » balaient au gré de l’humeur du moment, quelques aspects régulièrement abordés en Vidéo surveillance sous un point de vue humoristique. Cette chronique est la Quatrièmed’une série de 12 , diffusée à raison et 1 à 2 par mois.